Georges_808copie

L'humour est-il en danger ai-je lu dans  un  journal centré ce matin.
Pour tout vous dire, je crois pas mais pour revenir sur le cas précis de " l' Affaire Guillon ", j'espère que oui et je m'explique.
Ce mec est plein de talent ne revenons pas la-dessus, la preuve il est à la télé alors c'est pour vous dire, mais pour faire court, Stéphane Guillon a été érigé humoriste politique subversif officiel depuis une chronique sur la sexualité de Strauss Kahn qui tenait plus du PatrickSebastiannisme que des pertinentes fulgurances Desprosgiennes.

Alors l'AFFAIRE d'hier tient du même ressort, Stéphane Guillon trouve Besson "antipathique" ayant "un regard de fouine"

et alors ?On s'en fout !
Tirer sur le physique, l'allure, le privé, c'est limite, c'est même une facilité, c'est tirer à la ligne comme on dit, pendant ce temps là on va pas sur le fond , on se fait plaisir, on sait que ça marche et surtout, ça fera du buzz, ce sont les vieilles ficelles récurrentes de Guillon et ça suffit bien pour les gens qui écoutent,
et alors ?  Elle est où la subversion ?

Ben moi, j'aime pas qu'on me fasse rigoler débile, ça me rabaisse et j'aime pas qu'on me rabaisse, j'aime bien qu'on me prenne pour quelqu'un d'intelligent
...passque bon...
en attendant ré-écoutez ça de François Morel

Enfin moi je dis ça...je dis rien